Les dangers des réseaux sociaux : le pouvoir de l’anonymat

En quoi les réseaux sociaux peuvent-ils cacher un vrai danger malgré une utilisation pratique et internationale ?

Les réseaux sociaux deviennent de plus en plus importants dans la vie quotidienne : entre le partage de souvenirs, les conversations entre proches ou encore le suivi d’événements dans le monde entier, nul doute que les membres de ces diverses communautés du Net tiennent à rester sur ces plateformes à la mode. Il a également été vu que les réseaux sociaux devenaient de plus en plus attachés au respect de tous en obligeant le suivi de standards de communauté dès l’inscription : pas d’apologie de la haine, pas de commentaires déplacés envers une religion, un genre ou encore une orientation sexuelle. Récemment, suite aux débordements du Capitole aux États-Unis, le compte Twitter de Donald Trump a été suspendu pour avoir encouragé, via un post, d’aller envahir ce bâtiment politique et ainsi empêcher Joe Biden, le nouveau Président, de prendre ses fonctions. Malgré tous ces avantages, les réseaux sociaux cachent dans l’ombre un danger bien connu des habitués du Web : la liberté prise d’un comportement à cause de l’anonymat.

Il est vrai que sur Facebook, on peut devenir n’importe qui. Une personne lambda a tout le loisir de prendre une photo d’une belle jeune fille sur Google, se donner un nom féminin et s’inventer une toute nouvelle vie : des photos de vacances à la mer prises sur Internet, une géolocalisation biaisée ou encore le mensonge de son âge et de son métier. Ainsi, en acceptant l'invitation de cet inconnu, un membre de la communauté du réseau social ne sait jamais vraiment à qui il parle. Les réseaux sociaux recommandent aux nouveaux inscrits de n’accepter que des personnes qu’ils connaissent réellement.

Nombre d’internautes ne songent aux dangers d’Internet. Comment se mettre en danger dans un monde dit virtuel, alors qu'on se trouve en sécurité chez soi ? Plusieurs points méritent d’être relevés pour expliquer le phénomène dangereux des réseaux sociaux. Tout d’abord, en communiquant trop d’informations personnelles à son égard, un abonné peut divulguer des indications sur sa vie. À l'aide de photos postées naïvement, un utilisateur malveillant pourra connaitre le lieu d’habitation de sa victime, savoir s'il y est présent ou encore obtenir le nom de ses enfants. Relatant leur périple touristique, plusieurs personnes ont ainsi été cambriolées. Il suffisait aux individus malveillants de se rendre à l’adresse indiquée sur les réseaux sociaux.

Il existe par ailleurs un phénomène de plus en plus répandu sur les réseaux sociaux et qui se propage également au sein de nos boîtes mails.



Des personnes se font passer pour des mannequins et indiquent qu’ils sont veufs et en recherche d’amour. Ces mêmes personnes choisissent une proie en manque d'amour et entament une romance virtuelle. Dès lors que la confiance est acquise, ils s'arrangent pour demander quelque somme d'argent à leur victime qui devra payer par coupons PCS que l'on peut acheter au bureau de tabac. Beaucoup de gens se font arnaquer de cette manière, car la mise en confiance peut durer plusieurs semaines. Certaines victimes perdent toutes leurs économies, alors que d'autres vont même jusqu’au suicide. Au delà de ces tragédies, la police reste impuissante puisque les faux profils sont créés sur un autre continent.  

Enfin, le dernier problème des réseaux sociaux par l’anonymat se retrouve dans le cyber harcèlement. Méconnu des plus âgés, il fait de nombreuses victimes, souvent très jeunes. Harcelés par des contacts connus ou parfois inconnus, les membres cibles ont parfois du mal à faire face à ce phénomène. Le harcèlement en ligne peut également surgir après une publication publique ou même un commentaire qui donne accès à la messagerie de son auteur. Bien que les réseaux sociaux détiennent tous une fonction de blocage et signalement des harceleurs, il reste possible pour ces derniers de créer un autre compte et de continuer leurs méfaits sans être inquiétés. Pour stopper ce phénomène, beaucoup de personnes préfèrent se retirer de la communauté, mais il a également été constaté des cas de suicide.

En conclusion, les réseaux sociaux demeurent un très bon lieu de partage, mais ils peuvent vite devenir dangereux à cause de l’anonymat. En clair, il convient de toujours se protéger sur Internet : ne pas donner trop d’indications sur soi-même, éviter d’accepter les invitations d’inconnus et bloquer sans attendre les profils néfastes. En cas de besoin, il est même conseillé de signaler les profils dangereux auprès de Facebook, mais aussi auprès de la police par un dépôt de plainte.

  


Vocabulaire :

Envahir : occuper un territoire par la force.

Virtuel : qui n’est pas réel (le monde virtuel d’un jeu vidéo, un réseau virtuel en ligne).

Veuf : dont le conjoint ou la conjointe est décédé(e).

Coupon : Ticket qui permet à son détenteur d'accéder à un service ou à une réduction de tarif.
Exemple : Free a proposé à ses abonnés un coupon de réduction de 20%.

Vous avez pris plaisir à découvrir cet article ? Partagez-la sur vos réseaux sociaux. Merci à vous !


Cours disponibles