Le passé


Généralités


En français, le passé s'exprime de deux manières possibles, l'imparfait et le passé composé. Pour beaucoup d'étrangers, cela peut paraître surprenant, mais on verra que ce duo est tout à fait justifié et qu'on ne peut quasiment pas se tromper quant à leur choix. On va d'abord étudier la construction de chacune des deux possibilités et on verra ensuite dans quels cas les utiliser.




Le passé composé




Le passé composé porte bien son nom car il est "composé" de deux parties.
On le voit sur sa représentation en logos, on a deux parties. Vous reconnaissez sans doute la première partie , le présent, représenté par une caméra.
La deuxième est une sorte de lecteur de bandes magnétiques des années 70 . Si vous êtes né après 2000, je vous conseille de regarder quelques vieux films d'espionnage, genre les James Bond de Sean Connery, pour comprendre de quoi il s'agit. Ce lecteur sert à lire une information qui est enregistrée sur une bande magnétique. Autrement dit, il sert à visionner une action passée par rapport au temps présent. "Action passée". Ça tombe bien ! Ce lecteur de bandes magnétiques s'appelle le participe passé.

Pour le passé composé, vous devez absolument connaître le présent des verbes AVOIR et ÊTRE. Si vous ne les connaissez pas, je vous invite à les apprendre immédiatement et à revenir ici, ensuite.

Le présent de l'un de ces deux verbes (AVOIR ou ÊTRE) est intégré dans la première partie du passé composé ().

Ensuite, comme on l'a vu, on utilise la forme participe passé pour la deuxième partie. Et pour chaque verbe, il n'y a qu'une seule forme de participe passé ! C'est simple, non ?

On retient :

fleche francegoLe verbe AVOIR ou ÊTRE au présent + le participe passé.



Voici quelques exemples de participe passé, mais vous pouvez retrouver ces formes et toutes les autres dans n'importe quel livre de conjugaison :

MANGERfleche francegomangé
REGARDERfleche francegoregardé
PARLERfleche francegoparlé
ALLERfleche francegoallé
LIREfleche francegolu
VOIRfleche francegovu
AVOIRfleche francegoeu
ETREfleche francegoété

On remarque que les verbes du premier groupe en "ER" ont leur participe passé en "é". Leur régularité est sans faille. ;)
Pour les autres groupes, même s'il y a souvent des similitudes qui permettent d'imaginer le participe passé d'un verbe, les Français lisent pour retenir les conjugaisons et les participes passés. Lisez donc 15 à 20 minutes par jour pour avoir continuellement sous les yeux ces participes.

Allez, maintenant, si vous connaissez le présent d'avoir et être et les participes passés, vous connaissez le passé composé !

Exemple très simple :

MANGER

Jemange.fleche francegoJ'aimangé.
Tumanges.fleche francegoTuasmangé.
Ilmange.fleche francegoIlamangé.
Nousmangeons.fleche francegoNousavonsmangé.
Vousmangez.fleche francegoVousavezmangé.
Ilsmangent.fleche francegoIlsontmangé.


Regardez bien.
Dans le présent, la caméra est seule et représente une action qui se déroule maintenant.
Dans le passé composé, j'utilise la caméra et un enregistreur pour indiquer que cette action est enregistrée. Elle s'est donc déroulée avant par rapport à maintenant et bien sûr, elle est terminée. On peut dire qu'elle est passée.

Allez, on se donne d'autres exemples :

REGARDER

Jeregarde.fleche francegoJ'airegardé.
Turegardes.fleche francegoTuasregardé.
Ilregarde.fleche francegoIlaregardé.
Nousregardons.fleche francegoNousavonsregardé.
Vousregardez.fleche francegoVousavezregardé.
Ilsregardent.fleche francegoIlsontregardé.


BOIRE

Jebois.fleche francegoJ'aibu.
Tubois.fleche francegoTuasbu.
Ilboit.fleche francegoIlabu.
Nousbuvons.fleche francegoNousavonsbu.
Vousbuvez.fleche francegoVousavezbu.
Ilsboivent.fleche francegoIlsontbu.


La question piège :

Oui mais attends une seconde ! Tu as dit qu'il fallait connaître le participe passé, le présent du verbe AVOIR et le présent du verbe ÊTRE, mais tu n'as jamais évoqué le verbe ÊTRE dans tes exemples.




Bien sûr ! Et pour cause. La plupart des verbes utilisent AVOIR + . Cependant, dans le cas d'un déplacement du sujet de A à B, on utilise "être" + .


"Je vais à Paris." fleche francego Je suis allé à Paris.
"Je descends à la cave." fleche francego Je suis descendu à la cave.

J'insiste sur "déplacement du sujet", car dans :

"Je descends une valise."

c'est "la valise" qui descend et non "je". Autrement dit, c'est l'objet qui descend et non le sujet. Ca devient donc :

"J'ai descendu une valise."

A noter pour NAÎTRE ou MOURIR :

"Il est né." ou "Il est mort."

représentent un passage de l'état A à l'état B (de "vivant" à "non vivant").


Autre chose, quand on utilise le pronom personnel réfléchi (), on doit également utiliser le verbe ÊTRE.

"Il s'est réveillé."
Le réveil

On retient :

fleche francegoAVOIR ou ÊTRE +
fleche francegoAction qui se déroule avant maintenant (avant le présent)



L'imparfait




Pour l'imparfait, il faut connaître la forme de "nous" au présent.

Nous mangeons.
Nous regardons.
Nous faisons.
Nous vivons.
Nous allons.
Nous lisons.

Sauf pour le verbe ÊTRE pour lequel il faut connaître la forme de "vous".

Vous êtes.

Ensuite, on enlève "ons" ("es" pour être) pour construire les racines.

mangeons fleche francego mange...
regardons fleche francego regard...
faisons fleche francego fais...
vivons fleche francego viv...
allons fleche francego all...
lisons fleche francego lis...
êtes fleche francego et...

Maintenant qu'on a nos racines, on va leur ajouter les terminaisons suivantes :

ais
ais
ait
ions
iez
aient


Ce qui donne :


MANGER

jemangeais
tumangeais
ilmangeait
nousmangions*
vousmangiez*
ilsmangeaient
*On enlève le "e" parce que le son [j] s'entend déjà avec les syllabes "gions" et "giez"

REGARDER

jeregardais
turegardais
ilregardait
nousregardions
vousregardiez
ilsregardaient

FAIRE

jefaisais
tufaisais
ilfaisait
nousfaisions
vousfaisiez
ilsfaisaient

ÊTRE

j'étais
tuétais
ilétait
nousétions
vousétiez
ilsétaient
*A noter le changement d'accent : "ê" de "vous êtes" devient "é" à l'imparfait. Sinon ce serait trop facile.

Au niveau du logo utilisé (), on a l'image d'une caméra placée sur la pellicule d'une photo. Si vous êtes né après 2000, vous ne comprendrez sûrement pas ce qu'est une pellicule photo. Il s'agit d'un support avec lequel on développait les photos avant l'air du numérique.

Le mot important est "photo".

L'imparfait est comme la photo d'une situation passée. En regardant la photo, on comprend bien ce qui se passait. On peut apprécier les détails du décor de la situation. En revanche, on a plutôt du mal à définir le début, la fin ou la durée de la situation. Comme son nom l'indique, l'imparfait n'est pas parfait.

Si cela est un peu vague pour le moment, vous allez mieux comprendre dans la partie "les emplois".


On retient :

fleche francegoLes terminaisons sont : "ais - ais - ait - ions - iez - aient"
fleche francegoL'information de temps n'est pas précise.



Les emplois



1- Une action passée pour laquelle on a des informations de temps précises : le passé composé





Ce matin, j' ai mangé une pomme.

L'action est finie par rapport à maintenant. Vous comme moi, on imagine très bien quand cette action s'est déroulée et aussi combien de temps ça a pu prendre. C'est assez précis.




2- Une succession d'actions passées : le passé composé





Je suis allé au cinéma, j'ai acheté un livre et je suis rentré chez moi.

Il s'agit de plusieurs actions qui se suivent. Le début de l'une des actions entraîne la fin d'une autre.
Encore une fois, ce phénomène est très précis; on fait 1, ensuite 2 et enfin 3. On utilise donc le passé composé.

actions passés



3- Une même action qui se répète plusieurs fois (on peut compter le nombre de fois) : le passé composé





"L'année dernière, je suis allé quatre fois en Espagne."

Dans cet exemple, on connait le nombre de fois, alors avec autant de précisions, on utilise le passé composé.





4- Une situation passée pour laquelle on n'a pas d'informations précises de temps : l'imparfait





Jules César était empereur.



Depuis quand Jules César était-il empereur ? et jusqu'à quand ? On ne sait pas vraiment. Il n'y a pas d'informations précises. Il s'agit d'une photo sur laquelle on voit Jules César en habits d'empereur. Mais on ne peut pas savoir de quand à quand.




5- Plusieurs situations qui se superposent : l'imparfait





Cet hôtel était un endroit charmant. On s'y amusait comme des fous, on y mangeait comme des rois et on pouvait même plonger dans la piscine.

Ce sont plusieurs situations dans le passé qui n'ont pas de liens de succession. L'une pouvant se dérouler indifféremment avant, après ou pendant l'autre.
Imaginez-vous la brochure d'un hôtel avec une belle photo représentant l'établissement. Des gens s'amusent, d'autres sont attablés à un banquet et une demoiselle plonge dans une piscine. On sait qu'on peut tout faire, mais rien ne nous oblige à faire l'une des activités avant l'autre.
C'est ainsi dans les romans, l'imparfait est utilisé pour décrire l'environnement d'une action. C'est le décor.




6- Une même action qui se répète plusieurs fois (on ne peut pas compter le nombre de fois) : l'imparfait





Au lycée, je mangeais au restaurant tous les jours.

Ici, on ne connait pas exactement le nombre de fois où je suis allé au restaurant. C'est une habitude que j'avais au lycée. L'imparfait représente donc ce manque de précisions.



La question piège :

Moi, j'ai l'impression que parfois, on peut utiliser aussi bien le passé composé que l'imparfait.

"L'année dernière, je suis allé tous les jours au restaurant."
"L'année dernière, j'allais tous les jours au restaurant."

Est-ce vraiment possible ?



Tu as raison, on peut utiliser l'imparfait ou le passé composé. Et c'est possible dans certains cas. Il y a cependant une nuance.
Dans le premier cas, le passé composé oblige à prendre en compte la précision du temps ou du nombre de fois. C'est "tous les jours" qui est important.
Dans le deuxième cas, tu insistes sur le fait d'aller au restaurant. La notion de temps est plus vague, donc moins importante.




7- Une ou plusieurs action(s) qui se déroule(nt) à l'intérieur d'une situation : l'imparfait + le passé composé





"Je regardais la télé quand il est arrivé et m'a demandé de l'aider."

L'imparfait sert de cadre. C'est le décor de ce que je dis.
Les actions précises utilisent le passé composé.
C'est ce qu'on dit depuis le début, l'imparfait n'est pas précis. On ne sait pas depuis quand ce décor est présent ni jusqu'à quand il sera là.
Le passé composé est une action enregistrée avant. Quand on la visionne, on en voit le début et la fin.

Donc, "je regardais la télé" est le cadre de la scène à l'imparfait (). Durant tout ce cadre, il se déroule des actions au passé composé (): "il est arrivé" et "il m'a demandé de l'aider".



On retient :

fleche francegoL'imparfait : photo pour le décor
fleche francegoPassé composé : Vidéo des actions enregistrées


Vous avez pris plaisir à découvrir cette nouvelle ? Partagez-la sur vos réseaux sociaux. Merci à vous !


Cours disponibles