Les espoirs du  plan de vaccination du Covid-19 à la française
Les espoirs du  plan de vaccination du Covid-19 à la française

Les espoirs du plan de vaccination du Covid-19 à la française


Plus d’un an après l’apparition d’un virus mondial, le Covid-19, le système international se heurte de plus en plus à une crise d’une ampleur encore jamais atteinte au niveau sanitaire. En effet, alors même que le virus sévit dans pratiquement tous les pays du monde, le constat ne semble pas le même entre chaque État. Malgré des divergences de politiques sanitaires, comme le port obligatoire du masque, le couvre-feu ou encore un confinement total ou partiel, il va sans dire qu’un plan de vaccination a fait l’unanimité.

Malgré tout, le vaccin ne semble pas universel. En effet, chaque pays s’en procure un différent, ou du moins choisi le composant qui lui convient. L’objectif final reste tout de même de limiter la propagation du virus en se concentrant sur l’immunité par la vaccination. En revanche, selon les États, il y a une différence flagrante de stratégie de communication, amenant donc à une divergence de résultats. Retour sur la politique sanitaire de la France face à la pandémie mondiale.


Un mauvais départ pour la vaccination française

Plus que jamais, les États misent sur la vaccination pour stopper la pandémie. Les gouvernements ayant mis hors circuit un bon nombre de métiers comme la restauration, l’événementiel et la culture, les citoyens commencent à s’inquiéter. De plus, la scolarité est de plus en plus impactée par le coronavirus : cours à distance, alternance de groupes en présentiel, fermeture des classes… Les Français s’impatientent face aux nouvelles directives chaque jour un peu plus contraignantes. Malgré tout, sur une liste de 32 pays, ce pays reste dans les derniers de la classe en matière de vaccination. Il se place 26ème, devant le Koweït et derrière l’Estonie. Au 4 janvier 2021, la France affiche un taux de vaccination dérisoire : 0,0004 %, soit 2 516 personnes.

Un constat alarmant face à la demande des Français de vouloir reprendre une vie normale. Depuis la fin du mois de décembre, alors que le confinement est levé et qu’un simple couvre-feu est installé, le nombre de malades du virus ne cesse de grimper. Alors même que les lieux de rassemblement ne rouvrent pas, pénalisant nombre de métiers, les citoyens ne vont pas dans le sens du plan de vaccination.


Une nouvelle stratégie à venir : l’avis du peuple

Pour contrer ce mauvais départ, le Président de la République Emmanuel Macron souhaite débuter une nouvelle campagne de vaccination. Ainsi, il a fait la demande de créer un comité de citoyens. Cette manière d’agir rappelle aux Français la convention citoyenne pour le climat qui aura réuni 150 citoyens tirés au sort. Ici, le chiffre n’est pas aussi élevé. Seuls 35 citoyens seront invités à venir débattre sur les raisons de l’échec de la première campagne de vaccination. Pour mener à bien cette expérience sociale, les tirés au sort viendront d’horizons différents, avec certains critères pris en compte : le genre, le niveau d’étude, la catégorie socio-professionnelle ou encore l’âge. Ainsi, le chef de l’État voudrait, à travers ce groupe restreint de Français, lister les points essentiels de ce qui n’a pas fonctionné. Comme le Président de la République l’a dit pendant le deuxième confinement : « Je ne dirais pas que c’est un échec, je dirais que ça n’a pas fonctionné ».



Lors de ce comité, il faudra trouver manière d’appréhender cette nouvelle campagne de vaccination en France. De plus, il est attendu des Français des décisions solides, logiques et concrètes du Gouvernement. Depuis le début de la pandémie, certains restent sceptiques face aux annonces successives de l’État. Ce dernier espère faire une meilleure impression avec le comité de citoyens.


Quelle suite pour 2021 en France ?

Pour commencer, plusieurs villes passent à présent d’un couvre-feu de 20h à 18h. Les hautes autorités et les experts espèrent une baisse considérable des déplacements des citoyens, hormis pour le travail si ce dernier ne peut se faire depuis chez soi ou encore les courses ou l’assistance à des personnes vulnérables. Malgré tout, l’exaspération des Français se fait ressentir. En dépit du faible taux de vaccination et de la réticence du peuple à se faire vacciner, le Gouvernement tient à rappeler que c’est par ce vaccin que la vie pourra reprendre son cours. En effet, l’objectif recherché ne change pas, et demeure l’immunité collective. Dès lors, le sort de la France reste incertain. Alors que les restaurants et les bars devaient rouvrir le 20 janvier 2021, la date semble une nouvelle fois décalée.


Vocabulaire :

Se heurter : se confronter à quelqu’un, quelque chose.
Exemple : Il se heurte à un refus de son patron de partir plus tôt.

Sévir :
1 ) Devenir plus stricte, plus sérieux. Exemple : Mes parents sévissent face à mon mauvais comportement. 2 ) prendre une plus grande ampleur, avoir une influence néfaste. Exemple : Un tueur sévit dans le village.

Divergences : des opinions ou des manières de procéder différentes.
Exemple : Avec des différents partis politiques, les divergences au sein du Gouvernement sont nombreuses.

Unanimité : qui met tout le monde d’accord, qui rassemble l’avis de tous.

Exemple : Ce film a été choisi à l’unanimité pour recevoir la prix du meilleur film.

Composant : le composant est le contenu de quelque chose. Il existe également un verbe, composer (composant est ici un participe présent).
Exemple : La taille des composants des ordinateurs diminue chaque année.

Mettre hors circuit : Ne plus être en activité. Exemple : La crise a mis hors circuit de nombreux établissements.

les derniers de la classe : Pays qui n’ont pas obtenu de bons résultats.

Impactée : être touchée d’une manière ou d’une autre, négativement.
Exemple : En fumant, ma santé est impactée.

Pénalisant (pénaliser) : Impacter quelque chose ou quelqu’un par son action.
Exemple : Le fait que je ne sois pas sportif pénalise mon équipe de football.

Réticence : être très hésitant à faire quelque chose.
Exemple : Je suis réticent à l’idée de partir en vacances avec aussi peu d’argent. ...

Pour accéder à la suite de l'analyse et au vocabulaire, il suffit de t'inscrire gratuitement.



Cours disponibles